La Plateforme Blog FAQ Contact Se Connecter

Faire des logements qui plaisent aux habitants

75% des acquéreurs se fient à la réputation des promoteurs pour prendre leur décision d’achat. S’il est possible de persuader ponctuellement des gens d’acheter vos logements en passant outre votre réputation, la manière la plus pérenne de générer de la demande est de vous créer une bonne réputation. La confiance se gagne par goutte et se perd par litres disait Jean-Paul Sartre. Se créer une réputation passe par plusieurs étapes et exige de la cohérence et de la continuité.

La qualité acoustique des logements

L’acoustique est un paramètre très souvent négligé dans la conception et dans l’exécution d’un chantier, pourtant c’est un élément essentiel dans l’expérience qu’auront les clients de leur logement au quotidien et donc du bouche à oreille qu’ils vont véhiculer. Voir l’article « la performance acoustique en logement » qui récapitule les bonnes pratiques.

La communication

49% des acquéreurs sont déçus de leur expérience d’achat, entre le moment où ils signent leur acte de vente et le moment où ils sont livrés. C’est dû à la sensation d’être abandonné par le promoteur, de ne pas savoir où en est le chantier et quelles sont les prochaines étapes. Il est important de maintenir du lien pendant le chantier, et ne pas réduire le contact avec l’acquéreur aux appels de fonds. Un espace client sur lequel le particulier peut voir les dernières informations est essentiel. Vous pouvez par exemple y partager des informations comme des photos de l’avancement ou encore les dates des prochains évènements à venir.

Les espaces communs

Les acquéreurs exigent de plus en plus d’avoir accès à des espaces partagés. Aussi, pour vous démarquer, il peut être judicieux d’en inclure à votre programme, voir même d’en laisser à déterminer afin que les acquéreurs puissent voter. Le plus classique est la terrasse partagée, qui apporte une vraie plus-value aux acquéreurs et ne coûte pas tellement plus qu’une terrasse inaccessible, la contrepartie étant de devoir prévoir l’accès qui prendra nécessairement quelques m² au sol. Un grand nombre d’autres salles communes sont envisageables, notamment des plus insolites : cuisine, salle de jeux, coworking, studio pour invités, mini-golf, salle de sport, local vélos, poussettes, stockage…

La personnalisation

La plupart des promoteurs n’ont pas d’autres arguments que des réductions de tarifs, déguisées sous la promesse de services ou équipements offerts comme les frais de notaire ou la cuisine. Les acquéreurs, quant à eux, sont habitués à pouvoir personnaliser leur voiture ou leurs chaussures en ligne, et plus de la moitié d’entre eux sont demandeurs de travaux modificatifs. Avec Logement 3D, vous pouvez leur permettre d’effectuer leurs TMA en toute simplicité, tout en maitrisant la réalisation.

Les réserves

Imposer une campagne d’OPR rigoureuse et y participer (au moins par échantillonnage) est essentiel afin de livrer des logements de qualité. Pour consigner les réserves et s’assurer qu’aucune n’est oubliée, une solution numérique sur tablette est très adaptée. Il existe de nombreux logiciels pour ce faire, aussi bien payants comme Finalcad que gratuits comme OPR6. Les points de vigilance incluent les surfaces sensibles comme les parquets et leur protection, la bonne fermeture des fenêtres, les rayures sur les vitres et les éclats et différences de bains sur les carrelages.

Le respect des délais

L’une des inquiétudes des acquéreurs est le retard de chantier. L’avantage, c’est que notre milieu a tellement mauvaise réputation qu’ils s’attendent à ce que les délais puissent un peu déraper. La loi impose de les dédommager à partir de la première semaine de retard. En revanche, il n’est pas obligatoire de donner une date précise. On peut donc se contenter de donner une date au trimestre, puis affiner à la semaine 3 mois avant la livraison effective. La loi de Parkinson dicte que les choses prennent toujours plus de temps que prévu, et c’est particulièrement vrai pour les finitions et les levées d’OPR dans la construction. Demander une date ferme de livraison à l’entreprise permet de la faire s’engager, surtout que vous risquez d’être surpris du délai annoncé, qui inclura généralement les périodes d’intempéries et aux événements extraordinaires. Prendre une semaine ou deux de marge s’avère donc souvent judicieux pour garantir l’arrivée des acquéreurs dans les meilleures conditions.

Sunday, Feb 9, 2020